Voir la ville d’en haut depuis les rooftops

Le phénomène Rooftop

Depuis les sommets, les rooftops offrent à leurs visiteurs une expérience unique et un panorama à couper le souffle. Ces toits terrasses connaissent un succès grandissant dans le monde entier. Et le Grand-Duché de Luxembourg n’y échappe pas.

Arendt House, siège du bureau d’avocats Arendt & Medernach

Arendt House, siège du bureau d’avocats Arendt & Medernach

Véritable symbole d’une architecture moderne, les rooftops – terme signifiant littéralement « toits » en anglais – ont le vent en poupe. Situés au dernier étage d’un immeuble, ces espaces s’invitent de plus en plus dans la conception des bâtiments du monde entier. Ces lieux d’un genre nouveau se déclinent de multiples façons : bars, restaurants, bureaux, commerces, appartements, hôtels ou encore galeries d’art. Selon la fonction du rooftop, on vient y déjeuner, passer un agréable moment en afterwork entre collègues, prendre un cocktail en admirant le coucher du soleil. Certains toits-terrasses offrent aussi la possibilité de faire du sport, de se baigner dans une piscine à débordement, de regarder un film à la belle étoile ou de faire la fête jusqu’au petit matin. D’autres font partie intégrante d’un appartement-penthouse destiné au logement. Mais tous ont un point commun : ils proposent une vue unique sur la ville et ses alentours. Le principe des rooftops ne date pas d’aujourd’hui. Déjà en 1927, Le Corbusier, dans Les cinq points d’une architecture nouvelle, définit le toit-terrasse comme l’un des éléments-clés d’une architecture moderne. Ce n’est que depuis une poignée d’années, cependant, que l’on peut vraiment parler de tendance. À New York, avec ses innombrables gratte-ciel et sa population dynamique en recherche constante de nouveautés, ces conceptions architecturales vertigineuses et ouvertes sur la stratosphère sont rapidement devenues des « must have ». À la suite de la Big Apple, de nombreuses autres métropoles à travers tous les continents ont adopté la tendance. À Berlin, Paris, Buenos Aires, Rio de Janeiro, Lisbonne, Shanghai, Bangkok, Bombay, Sydney… la vie a pris de la hauteur.

Du luxe tout en hauteur

Le plus haut rooftop du monde, situé à Hong Kong, au sein de l’hôtel de luxe Ritz Carlton, culmine à 490 mètres d’altitude. Mais nul besoin de s’élever à ce point pour profiter d’une vue imprenable et d’un dépaysement total en plein cœur de la ville. Dans une atmosphère tantôt branchée, tantôt romantique, les rooftops s’apparentent souvent à de véritables perles architecturales, mêlant matériaux nobles, décoration design, mobilier de luxe, végétation et luminaires savamment orchestrés. Le tout participe à la création d’une ambiance singulière, particulièrement prisée. Rares, exclusifs, singuliers, ces espaces se valorisent aussi très bien. « De manière générale, les biens immobiliers en hauteur se vendent 30 à 40 % plus cher au m2. Souvent, ils se déploient sur des surfaces plus grandes que la moyenne des biens sur le marché. Ce qui contribue plus encore à augmenter le prix, indique Jean-Nicolas Montrieux, chief operating officer & partner – INOWAI Residential. Certes, ces biens s’achètent à prix d’or, mais ils se revendent aussi très cher et les candidats acquéreurs sont nombreux. Dans tous les cas, il s’agit d’un bon investissement. » Les rooftops s’apprécient de nombreuses manières. Sur internet ou dans les magazines, clients et journalistes s’amusent à répertorier, tester et classer les plus beaux rooftops du monde. Aux quatre coins du globe, ces toits-terrasses « trendy » et haut de gamme attirent une clientèle en recherche de nouvelles expériences et de lieux atypiques. « Dans les grandes villes, les gens qui disposent d’un budget important sont à la recherche de biens ou d’endroits exceptionnels, qui répondent à leurs envies de luxe », précise Jean-Nicolas Montrieux. Certaines entreprises choisissent elles aussi d’investir les derniers étages. « Dans ce cas, les rooftops répondent à une approche plus pragmatique où l’emplacement du bâtiment, l’aménagement et la rentabilité de l’espace sont primordiaux », mentionne-t-il. Les entreprises y installent alors une cafétéria, un coin détente, une salle de sport ou encore des espaces de travail à ciel ouvert. Une tendance qui allie modernité architecturale, bien-être des collaborateurs et praticité.

Rooftop

Terrasse privée hollerich avec vue sur la ville

Donner une nouvelle dimension à la ville

Au-delà de l’effet de mode, le concept répond également à une problématique urbanistique. Dans des villes à forte densité de population, où il reste peu d’espace pour construire, les toits-terrasses permettent en effet d’optimiser les surfaces disponibles. Comme l’explique Jean-Nicolas Montrieux, « construire des tours est maintenant devenu inévitable. On pourrait développer des villes tentaculaires, qui s’étendent à la manière d’une tache d’huile, mais cette solution ne serait pas agréable pour les habitants. Cela engendrerait par exemple des problèmes de circulation encore plus importants et éloignerait les gens du centre et de toutes ses commodités. Ce n’est pas ce que l’on souhaite. On cherche plutôt à densifier les villes en imaginant des immeubles qui répondent véritablement à des besoins urbains et en aménageant des transports en commun efficaces, à l’image du tram qui verra bientôt le jour à Luxembourg. » Les rooftops permettent d’exploiter les espaces au sommet des immeubles, là où par le passé il n’y avait rien ou juste quelques éléments techniques. Ils apportent une réelle plus-value au bâtiment. « Les rooftops permettent d’utiliser des mètres carrés en hauteur qui étaient jusqu’alors sous-utilisés et donc de proposer des services supplémentaires aux clients. S’ils sont bien aménagés, les toits-terrasses présentent un grand intérêt », commente Steve Darné, propriétaire de l’établissement luxembourgeois Le Sud, qui dispose d’une terrasse panoramique. Dans cette optique, les rooftops contribuent à insuffler une nouvelle dynamique urbaine.

Rooftop Luxembourg

Terrasse privée avec vue sur le boulevard Royal

Le Luxembourg séduit par les rooftops

Le Luxembourg l’a bien compris. Des rooftops commencent à être aménagés un peu partout dans la capitale. Le complexe Infinity, qui émergera à l’horizon 2020 à la jonction du centre-ville et du Kirchberg, en est le parfait exemple. Cet ensemble immobilier regroupera une tour d’habitation de 25 étages embrassant la capitale, un immeuble de bureaux, ainsi qu’un centre commercial. « À travers ce projet, et la commercialisation des 150 logements que comptera Infinity, il est possible de mieux comprendre l’attrait existant au Grand-Duché pour les rooftops. Bien que leurs prix soient deux fois plus élevés que ceux des logements situés aux premiers étages, les appartements qui se trouvent tout en hauteur sont les premiers à partir, assure Jean-Nicolas Montrieux. Au-delà de la magnifique vue, ce genre de biens propose des services de standing – conciergerie privée, réception… – recherchés par une clientèle aisée et très active. » À Luxembourg, résidents, commerces et entreprises semblent donc conquis par les rooftops. La preuve avec ces six toits-terrasses qui surplombent la ville.

 BGL BNP Paribas

Inaugurés en juillet 2016, les nouveaux bâtiments de BGL BNP Paribas se situent à l’extrémité du Kirchberg. L’ensemble est composé de trois immeubles couvrant une surface de 99.000 m2. Les terrasses d’angle végétalisées offrent une agréable vue sur la Pétrusse et permettent d’admirer la nature présente au coeur de la ville.

Arendt House

Toujours au Kirchberg, l’Arendt House donne sur le boulevard J. F. Kennedy. Le bâtiment dispose de 18.000 m2 de bureaux dont 14.500 m2 sont occupés par le cabinet d’avocats Arendt & Medernach. Avec ses grandes baies vitrées, l’immeuble embrasse le quartier financier de Luxembourg.

 

Le Sud

Rooftop

Restaurant Le Sud – Rives de Clausen

Dans un tout autre registre, le restaurant gastronomique Le Sud domine fièrement les rives de Clausen et le vieux pont. Dans ce quartier branché, Le Sud a su profiter de son toit pour proposer à ses clients un bar lounge. Les cinq étages montés à l’aide d’un ascenseur tout de verre, on y découvre un endroit reposant où l’on peut, en plein air ou à l’intérieur, apprécier de grands crus, ainsi qu’une sélection de cigares.

Immeuble Bonn

Le magnifique immeuble du centre-ville de Luxembourg jouit d’une situation privilégiée. Si Bonn occupe une partie du bâtiment, d’heureux locataires professionnels peuvent aussi profiter, grâce au rooftop, de magnifiques vues, et notamment apercevoir le palais grand-ducal ou encore admirer la place d’Armes, lieu animé de la capitale.

Appartements privés

Situé au coeur de Luxembourg, l’appartement privé Lazard offre une vue imprenable sur le boulevard Royal. Il s’intègre dans le cadre du projet Royal-Hamilius visant à valoriser l’Hôtel des Postes et ses espaces de vie alentour. De la même manière, ces deux appartements sis à Hollerich permettent à leur propriétaire de bénéficier chaque jour d’une vue impressionnante sur presque toute la ville.